Récits

Le rêve des animaux rongeurs

l’Harmattan, 1998

" Au début de leur mariage, dans les pays qu'ils visitaient, ils achetaient des couteaux. Ils n'étaient ni l'un ni l'autre collectionneurs, ils aimaient les couteaux. Ils ne s'en servaient pas. Elle, de temps en temps, pour découper ses livres. Elle cessa d'en acheter lorsque l'idée lui vint qu'elle ne l'aimait plus. De façon plus précise, un soir de fête où, le dévisageant, elle eut envie de le tuer… ".

 
 
Les Passants

Suivi de "Corridor paradis, concert brise"
Un récit en deux temps

Une femme peint sa vie, par la parole, comme on livre un combat.Dans une maison riche à Marseille, à la fin d'une guerre, une jeune fille se laisse mourir de faim. Elle dit non à tout, au point de finir par dire non à la folie et à la mort. De longues années plus tard. Elle va et vient dans sa maison vide. Elle convoque, par la parole, les êtres qui sont passés, qui lui manquent, elle met en lumière la légende qu'ils ont, de leur vivant, écrite, avec leur chair. Dans le premier temps du récit, la voix est solitaire. Dans le deuxième, elle devient multiple.

 
Petites bibles pour mauvais temps

l’Harmattan, 2001

Quatre soirs durant, la narratrice revisite sa vie. C'est le livre le plus personnel de Liliane Atlan. Gérard Israël dit d'elle, dans un numéro des Nouveaux Cahiers, qu'elle est " l'un des grands écrivain de la fin du XXe siècle ".

 
Même les oiseaux ne peuvent pas toujours planer

l’Harmattan, 2007

LITTÉRATURE PIÈCE DE THÉÂTRE SANTÉ, MÉDECINE MAGHREB, MOYEN ORIENT

 

Ce livre-dialogue résulte d'une expérience d'écriture collective tournée en vidéo en 1977 au Centre Marmottan -hôpital pour toxicomanes- avec un groupe de soignés et de soignants qui s'exprimaient par le théâtre, au moyen de métaphores. Les mots passent par le téléphone. En quête permanente du bonheur, les personnages s'appellent Panique, Résistante, Louche, Jérémie, La Mort m'attend, Trop Tôt, Vivante, Je Saurai Mourir, Jour de Fête...

FOLLOW ME

  • Facebook Classic
  • c-youtube

© 2015 Liliane Atlan. All rights reserved.